Aiguille-en-fête

Patrimoine et Savoir-Faire : Blanc tradition, passion

La Blonde de Caen

Une dentelle magique produite à Caen 

Ce nom vient du fil de soie fin, crème et nacré utilisé pour la réalisation de la plus aérienne de toutes les dentelles au fuseau. Arachnéenne, lisse et au toucher soyeux, son effet magique vient du tulle presque invisible sur lequel flottent de magnifiques motifs, souvent composés en guirlandes de fleurs ou de palmes, travaillés avec une soie floche et un fil de soie très fin, ce qui lui confère une brillance toute particulière et une luminosité unique.

Aiguille-en-fête     Aiguille-en-fête

Cette dentelle normande est produite à Caen à partir de la fin du XVIIe siècle, par une main d'œuvre essentiellement féminine et à domicile. Au même titre que les points d'Alençon, d'Argentan, et le chantilly,  les blondes élégantes et onéreuses étaient appréciées dans la confection des hauts volants, des grands cols, des châles ou des étoles agrémentant les tenues de l'élite européenne du XVIIe siècle à la fin du XIXe siècle.

Aiguille-en-fête   Aiguille-en-fête

Vers 1750, Caen compte 18 fabricants. Ils seront 102 en 1850. Mais ce sera le début du déclin de la blonde au profit des dentelles de soie noire qui seront à la mode sous le règne de Napoléon III et d'Eugénie.

L’association « Dentelles et blondes », qui œuvre pour la mémoire de ce savoir-faire, dévoile à l’Aiguille en Fête un ensemble de pièces de la première moitié du XIXe siècle, laissant imaginer le passé fastueux de cette luxueuse dentelle manuelle.

Aiguille-en-fêteDentelles et blondes

 

Retrouvez les ateliers de dentelle aux fuseaux animés par Michel Bouvot sur Aiguille en fête 2018 

Espace 6 des expositions

Association « Dentelles et Blondes »
Claudette et Michel BOUVOT
http://blondecaen.chez-alice.fr